News of Berlin Refugee Movement – from inside

Abolish Residenzpflicht! Abolish ‚Lagers‘! Stop Deportations! Right to Work and Study!

Appel du réseau Afrique Europe Interact en commémoration des morts de Ceuta et Melilla: Stoppez l’assassinat et la persécution devant les portailles de la forteresse Européenne! Liberté de circulation partout!

Leave a comment

Quoi & ou: Des actions décentralisées devant des institutions espagnoles et marocaines – aussi aux aéroports où il y a des vols directs au Maroc


Quand: Si possible dans la semaine entre le 24 et le 28 Février partout en Europe


Le 6 février 2014, 400 migrants essayaient, dans une action collective, de surmonter la frontière de l’enclave de Ceuta (l’une des deux frontières directes de l’Union Europeenne sur la terre africaine)
à travers la mer. La Guarda Civil espagnole, en réaction contre la tentative d’entrer sur le territoire de l’UE, tirait sur les gens dans l’eau avec des balles de caoutchouc et avec du gaz lacrimogene. Des policiers marocains, soutenus par des racistes autochtones, participaient aussi dans la chasse meurtrière aux gens. Au moins 9 gens perdaient leur vie ce jour et au moins 50 gens
étaient portés  disparus selon le group „Clandestins Subsahariens au Maroc“. Des douzaines d’autres étaient blessé(e)s et refoulé(e)s illégalement au Maroc.

Déjà en 2005, il y avait les rapports dans le monde entier de l’assaut sur les clôtures de Ceuta et Melilla par des centaines de migrants – ces jours-la, il y avait 16 gens qui etaient tué(e)s, quelques-un(e)s à cause des tirs à balles réelles. Il y avait beaucoup d’autres situations où des gens étaient tué(e)s devant les clôtures de la frontière ou noyaient dans la mer entre l’Espagne et le Maroc sous les yieux de la Guarda Civil espagnole. Au Maroc, la persécution et la violence raciste contre des migrants, la plupart d’entre eux des gens de l’Afrique subsaharienne, sont une réalite quotidienne depuis des années. “Chaque jour dans la forêt nous avons la visite des forces auxiliaires marocaines qui nous pourchassent avec des cailloux et des matraques sans toutefois oublier  des propos racistes et humiliants, et la destruction de nos moyens de survie dans la forêt (tentes, matelas, couvertures …).et ses violences finissent  la plupart  du temps par des blessés chez les camarades qui ne peuvent pas se faire soigner dans la forêt et encore moins dans les hôpitaux.”, les „Clandestins Subsahariens au Maroc“ declarent dans leur crie d’alerte et de détresse. En plus, il y a régulierement des rafles dans les quartiers des migrants aux villes marocaines pendant lesquelles il y avait déjà plusieurs de gens tué(e)s. Finalement: C’est même pas connu combien de migrants ont perdu la vie après qu’ils étaient abandonné(e)s dans le désert par la police marocaine – ce qui est aussi une situation quotidienne au Maroc.

La chasse meurtrière aux gens à la frontières entre l’Espagne et le Maroc est une conséquence directe de la militarisation et externalisation des frontières extérieures de l’Union Européenne, acceptée et appliquée par tous les états membres de l’UE. Elle fait parti de la guerre du régime migratoire de l’UE et de ses complices contre tous ceux qui se prennent le droit de la libre circulation entre l’Afrique et l’Europe. Dans ce scénario, l’état marocain joue le rôle du gardien fiable de l’Union Européenne. Espérant d’avoir des rapports économiques et politiques priviligés avec les puissances européennes, il crée une situation d’enfer pour les migrants devant les mûrs de la forteresse européenne. Dans cette situation, ca ne change rien que l’état marocain, sous pression des organisations des migrants, a commencé une campagne de régularisation, comme les conditions pour la régularisation sont inaccessibles pour la majorité des migrants.

En tant que réseau transnational d’Afrique Europe Interact, on crie haut et fort: Non au régime des frontières militarisé de l’Union Européenne! Nous déclarons notre solidarité avec tous ceux qui réclament leur droit de la liberté de circulation à Ceuta, à Melilla et n’import ou et qui essaient, en danger de mort, de surmonter les clôtures des frontières, malgré la présence des systèmes de surveillance et des patrouilleurs. Nous voulons aussi commémorer les morts de Ceuta et Melilla et tout ceux qui étaient assassiné(e)s par la forteresse européenne.


Nous exigeons:

  • Stoppez la militarisation et l’externalisation des frontières de l’Union Européenne!

  • Halte à la collaboration de l’état marocain avec le régime frontalier de l’Union Européenne!

  • Ouvrez les frontières de Ceuta und Melilla, libre circulation illimitée des personnes entre l’Afrique et l’Europe. Liberté de circulation partout dans le monde!

  • Élucidation des cas de mort aux frontières de Ceuta et Melilla et punition de ceux qui sont coupables!

www.afrique-europe-interact.net

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s